Vendredi 20 octobre

Demain, nous fêterons
en fleurs les Céline, Ursule







Rubriques


  • Parlons de fleurs  (17)
  • Déco/Design  (1)
  • L'événementiel  (22)
  • Bloom à Brac  (13)
  • Photos en fleurs  (5)
  • BD de MrBloom  (5)
  • La poésie de Tony  (5)
  • Communiqué  (7)
  • On en parle  (9)

  • Voir tous les articles
    Devenez rédacteur





    les fleurs sont l'univers de MrBloom
    mardi 29 septembre 2015
    Les fleurs de deuil : La Mort et le Bouquet
    Article de Mrbloom - Rubrique : Parlons de fleurs

    Rares sont les obsèques sans fleur. Agrémenter nos rites funéraires de bouquets de chrysanthèmes, d’œillets, de roses est devenu une telle habitude qu’on ne prend même plus le temps de s’interroger sur ce qui nous y motive réellement. Pourquoi, sinon par pure pression sociale, dépenser tant de temps et d’argent pour une pratique virtuellement futile ?

    Pourquoi les fleurs de deuil ?

    Sans doute est-ce un moyen de communication. Le deuil est une période de silence et de recueillement, certes, mais cela n’implique pas que n’ayons rien à partager. Au contraire, plus qu’à tout autre moment de notre existence, nous avons besoin de parler de notre peine, de dire au défunt qu’on l’aime. Simplement, il n’est pas toujours facile de trouver les mots. En conséquence, au lieu de noms, de verbes et d’adjectifs, nous utilisons des jonquilles pour symboliser la mélancolie, des lis pour la pureté et l’innocence, des coquelicots pour la consolation. En guise de discours, nous offrons aux défunts des bouquets chargés de sens.
    Peut-être n’est-ce pas pour les morts que nous offrons des articles funéraires fleuris durant les funérailles, mais pour les vivants. En 2004, des scientifiques de la revue Acta Horticulturare déduisaient d’une expérience menée sur des étudiants que les fleurs ont sur l’humain un effet de relaxation physiologique, ce qui ne fait que confirmer une idée déjà largement répandue : voir des fleurs, ça rend heureux, tout simplement. Aussi, lorsqu’on entoure la sépulture d’un défunt de fleurs, peut-être est-ce autant pour honorer le mort que tenter d’apaiser la douleur de sa famille.
    Historiquement, cette pratique serait née de raisons bien plus pragmatiques. De nos jours, grâce aux soins funéraires et aux divers produits déodorants, il n’y a rien de plus simple que de masquer l’odeur d’un corps. Durant l’antiquité, cependant, les moyens étaient bien plus limités. Il n’est pas inconcevable que l’utilisation de fleurs comme articles funéraires ait servi à masquer le relent des dépouilles.
    Quand il est question d’articles funéraires, surtout quand il s’agît de fleurs, il est facile de tomber de la surenchère. Elles sont investies d’une valeur sociale singulière, et, au même titre qu’une voiture ou qu’un costume, peuvent être considérées les représentantes de celui qui les offre. Ainsi, plus le bouquet offert est harmonieux, dense, et onéreux, plus son acheteur paraît prestigieux. En offrant des fleurs à un enterrement, il est possible que nos aspirations soient autant d’honorer le mort et de soutenir sa famille que de montrer que l’on a les moyens de briller en société.

    De l’importance de comparer les devis obsèques

    Ne vous méprenez pas : les pompes funèbres sont au fait de cette tendance. Et puisque ce sont généralement elles qui s’occupent de l’achat des articles funéraires pour la famille, elles peuvent avoir tendance à en profiter. Pour l’observateur non-initié, quelle véritable différence entre un bouquet et un autre, sinon le prix sur l’étiquette ?

    Pour être conscient du prix des « fleurs de deuil » et éviter d’éventuels tarifs surélevés, il faut rester sur ses gardes. Trouver un conseiller funéraire en qui l’on a confiance est essentiel, certes, mais ne se produit qu’au terme d’une vigilante recherche. Pour y arriver, il ne faut pas hésiter à comparer les pompes funèbres, leurs prestations dans tous les domaines, fleurs incluses. Cela demande de se procurer des devis obsèques, procédé long et usant, surtout dans une période aussi difficile. Pour cette raison, il peut être judicieux de se tourner vers Comitam, un comparateur en ligne de devis obsèques entièrement gratuit, qui vous mettra en contact avec les agences funéraires vous entourant.


    LES BLOOMERIES DES INTERNAUTES

    mots pas necessaires - Posté par Bernadette, le 15/12/2015
    J'aime beaucoup comment vous expliquez les difficultés de s'exprimer ses sentiments pendant un moment de deuil; bien qu'on veuille trouver des mots pour notre amour, c'est difficile à sortir tous les commentaires de notre cœur. C'est triste que le langage des fleurs est largement inconnu d'aujourd'hui, sauf ceux qui travaillent comme fleuriste. Il fut un temps où tout le monde de la haute société devait connaître les fleurs pour pouvoir comprendre le langage.
    Bernadette, Fleuriste Rive Sud



























    POSTER UNE BLOOMERIE (=commentaire)

    Votre pseudo ou prénom (pour signature)
    Votre adresse email (confidentielle, non utilisée/non affichée)
    Titre de votre commentaire (50 carac. max)
    Votre commentaire
    (1250 carac. max)

    Nb carac. dispo :

    Je souhaite recevoir une alerte quand un nouveau commentaire est publié pour cet article.
      Code : V82R7
    Recopiez le code de sécurité indiqué ci-contre :
     


    CONDITIONS D'UTILISATION DU FORMULAIRE :
  • Ce blog ne traite pas les réclamations BeBloom, pour cela, contactez notre service client.
  • Vos commentaires sont modérés : tout propos à caractère publicitaire, diffamatoire, raciste ou contraire aux bonnes moeurs entraînera la suppression définitive du commentaire.
  • Vos adresses email et IP sont collectées mais ne seront jamais affichées, communiquées ou utilisées pour quelque raison que ce soit sans votre accord, sauf réquisition de la justice.
  • Conformément à l’article 34 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous avez un droit d’accès, de modification et d’opposition sur vos données personnelles enregistrées par le blog.









  • Bloomcherche
    le moteur à fleurs


    Newsletter des fleurs


    Tous les articles
    en flux RSS